Nouvelle Norme ISO 16890

Le 15/01/2018
photo

Suite aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé sur la dangerosité des particules fines, l'Organisation Internationale de Normalisation (ISO) publiait en Décembre 2016 une nouvelle norme pour l'industrie de la filtration de l'air et de la ventilation générale : la norme EN ISO 16890.

 

FISA FILTRATION vous apporte un éclairage sur cette nouvelle norme et vous accompagne pour sa mise en place. 

 

 

 

 

En quoi consiste la nouvelle norme ISO 16890 ?

 

La norme ISO 16890, nouvelle norme mondiale, remplace toutes les normes existantes pour les méthodes de tests et de classification des filtres à air utilisés dans les systèmes de ventilation générale, applicable dans tous les lieux publics.

 

Les filtres à plus haute efficacité classifiés selon la norme EN 1822, tels que les filtres EPA, HEPA et ULPA, ne sont pas affectés par la nouvelle norme.

 

 

Pourquoi une nouvelle norme ?

 

Suite aux recommandations de l’OMS concernant la pollution de l’air, cette norme permet de mieux vous informer de votre protection contre les particules fines et ainsi sur la qualité d’air intérieur.

 

Pour rappel, plus une particule est fine plus elle est dangereuse pour la santé. 

 

ISO ePM 1

ePM 1 minimum ≥ 50%

Virus, nanoparticules, gaz d’échappement

Passe dans le sang

ISO ePM 2,5

ePM 2,5 minimum ≥ 50%

Bactéries, champignons et les spores de moisissure, pollen, poussière de toner

Passe dans les poumons

ISO ePM 10

ePM 10 minimum ≥ 50%

Pollen, poussière de désert

Passe dans la trachée

ISO ePM grossier

ePM 10 minimum ≤ 50%

Sable, cheveux

Passe dans le nez, la gorge

 

 

 

Qu’est-ce qui change ?

 

2 changements majeurs :

 

• Les efficacités de filtration seront déterminées en fonction des différentes tailles de particules fines, notées « PM » en anglais pour « Particulate Matter », le « e » signifie efficacité :

-     ePM1 : particules fines dont la taille est > à 1 micron (= 0,001 mm)

-     ePM2,5 : particules fines dont la taille est > à 2,5 micron (= 0,0025 mm)

-     ePM10 : particules fines dont la taille est > à 10 micron (= 0,01 mm)

 

• Une méthode de test des filtres plus précise est mise en place :

- La taille des particules utilisées pour la norme est comprise entre 0,3 microns et 10 microns pour définir les efficacités, alors que la précédente norme, l’EN 779:2012, utilise une taille de 0,4 microns.

- Sur les médias synthétiques, leur efficacité est donnée avec un filtre complet déchargé en électricité statique par le biais d’un trempage dans un bain d’isopropanol. La méthode de déchargement est beaucoup plus stricte que ce que préconisait la norme EN 779:2012.

 

Suite à ce test, les filtres seront classés en fonction de leur efficacité contre les particules ePM10, ePM2,5 et ePM1. Et c'est sur ces tailles de particules que seront basés les quatre groupes de la norme ISO 16890 :

•  ePM1,

• ePM2,5

• ePM10

• et poussières grossières.

 

La norme exige qu’un filtre ait une efficacité minimum de 50% suivant la taille de particule visée. Son efficacité est ensuite rapportée, regroupée par incrément de 5%.

 

Un exemple : 

 

Résultats de test pour un filtre :

ePM1

ePM2,5

ePM10

ePM1 initiale

96,7 %

73,1 %

 

 

ePM1 minimale

49,5 %

 

 

ePM2,5 initiale

97,5 %

 

79,1 %

 

ePM2,5 minimale

60,7 %

 

 

ePM10 initiale

99,2 %

 

 

92,6 %

ePM10 minimale

86,1 %

 

 

 

 

Analysons les résultats :

On ne peut pas considérer la classe ePM1 car l'un des résultats (ePM1 minimale) est < à 50%. On passe donc à la classe suivante.

Nous prenons donc la classe ePM2,5 car les valeurs minimales sont > à 50%. Nous retenons la valeur arrondie au multiple de 5 inférieur : 79,1% -> 75%.

 

Le filtre testé sera donc classé en ePM2,5 75%.  

 

 

 

 

 

Quand cette nouvelle norme sera-t-elle mise en place ?

 

La norme ISO 16890 se substituera à la norme EN 779:2012 à partir de juin 2018.

 

 

 

 

Pourrai-je toujours acheter par exemple un filtre F7 ?

 

Oui, vous pourrez toujours acheter des filtres classés en efficacité F7 mais sous les anciennes normes EN 779:2002 et EN 779:2012.

Néanmoins, nous vous recommandons fortement d’adopter dès à présent la nouvelle norme de classification des filtres ISO 16890, d’autant plus pour les systèmes de ventilation générale dans les lieux publics. Qui plus est, la perte de charge des filtres sous la norme ISO 16890 est nettement inférieure, ce qui réduit considérablement la consommation énergétique.

 

A noter qu’il n'est pas possible d'effectuer une comparaison directe entre les anciennes classes de filtres et les nouveaux groupes en raison des méthodes de mesure et d’évaluation très différentes.

 

Sachez que l’équipe commerciale de FISA FILTRATION vous accompagne dans la mise en place de cette nouvelle norme. Nos collaborateurs mettent leur expertise à votre service et apporteront une réponse sur-mesure à votre besoin.

 

 

 

 

Cette nouvelle norme aura-t-elle un impact sur le prix des filtres ?

 

Les filtres répondant à la norme ISO 16890 coûtent un peu plus cher à l’achat, mais ils vous garantissent des économies d’énergie bien supérieures lors de leur utilisation.

 

Le prix d’un filtre varie en fonction de plusieurs facteurs :

 

• Du coût des matières et donc de sa qualité.

 

• De la qualité de fabrication du produit : nos filtres répondent aux impératifs des normes ISO 9001. Nous vous garantissons des produits de qualité.

 

• De sa surface filtrante : il existe un lien entre la perte de charge d’un filtre et sa consommation d’énergie. En effet, un filtre encrassé génère une perte de charge plus élevée car il faut employer plus d’énergie pour passer l’air : 1 Pa (pascal) de perte de charge = 1 euro de consommation annuelle électrique en plus.

C’est pourquoi nous vous recommandons de changer régulièrement les filtres de votre installation, ce qui est beaucoup plus économique quand on compare le coût d’un filtre par rapport au coût de consommation électrique en plus.

 

Nos filtres à air à faible consommation d’énergie fournissent la meilleure qualité d'air intérieure, avec la perte de charge la plus faible, ce qui permet de réaliser des économies d'énergie plus importantes, sans compromettre la qualité d’air intérieur.

 

→ N’hésitez pas à prendre contact avec votre conseiller commercial qui pourra vous conseiller sur le calcul de votre consommation énergétique annuelle selon votre installation.

 

 

 

Un conseil : adaptez vos besoins à votre environnement

 

Avec de tels changements, la façon dont vous allez sélectionner et configurer un filtre à air va être complètement différente avec la norme ISO 16890. Mais l'un des principaux avantages de cette nouvelle norme est qu'elle facilite grandement le choix d'un filtre à air capable d'apporter le niveau de protection dont vous avez besoin et qu’elle vous permet de mieux vous informer sur l’efficacité réelle des filtres. Il s'agit simplement de choisir le produit en fonction du niveau de qualité d'air intérieur (QAI) que vous souhaitez ainsi qu'en fonction de votre environnement local (milieu rural ou milieu urbain).

 

→ L’équipe commerciale de FISA FILTRATION vous accompagne dans la mise en place de cette nouvelle norme. Nos collaborateurs mettent leur expertise à votre service et apporteront une réponse sur-mesure à votre besoin.